• Fibromaylgie
    Information intéressante
    Article écrit le 26 novembre 2008 dans mon ancien blog Space
      
    d'après un article paru dans la Tribune de Genève, du 22-23 novembre 2008, écrit par Bernadette Deluz
      
    Médecine chinoise 1.jpg
    Acupuncture et phytothérapie soulagent notablement les patients, affirme le docteur Fumagalli
     

                                            Les 18 points sensibles.jpg     Moxibustion.jpg

    La fibromyalgie, qui atteint surtout les femmes, est diagnostiquée - seulement lorsque la possibilité d'autres maladies est éliminée - quand une douleur est ressentie à la pression (4 kg) d'au moins onze de dix-huits points sensibles (voir graphique)
     
    Meilleure qualité de vie
     
    "Elle ne ne remplace pas la médecine allopathique, mais la médecine traditionnelle chinoise (MTC) est un excellent complément thérapeuthique, constate Massimo Fumagalli, qui cumule les diplômes de médecin suisse et chinois. La MTC permet dans la plupart des cas de diminuer la douleur et d'offrir une meilleur qualité de vie, tout en ne provoquant que très peu d'effets secondaires."
     
    Selon la MTC, la fibromyalgie appartient à un groupe de maladies nommées syndromes Bi, ce qui, en chinois, signifie "blocage"; blocages de la circulation des énergies dans diverses parties du corps. Le syndrome Bi est influencé par des facteurs extérieurs tels que l'humidité, le froid et le vent qui ralentissent fortement la ciculation du sang et del'énergie.
    La fatigue, les problèmes digestifs, le manque de concentration et les symptômes neuro-végétatifs faisant partie de la fibromyalgie sont considérés par la MTC comme un manque d'énergie ou de Qi.
    En médecine traditionnelle chinoise, le traitement de la fibromyalgie est de longue durée. Il a deux options thérapeuthiques principales.
     
    L'acupuncture:
     
    Les aiguilles sont insérées dans des points stratégiques du corps. Manipulées avec délicatesse, elles provoquent une sensation de pression, pas de piqûre. Ce traitement améliore la circulation des énergies, réduit les blocages et donc diminue la douleur.
    Plusieurs techniques peuvent améliorer l'efficacité de l'acupuncture, notamment l'électrostimulation des aiguilles et la moxibustion. Celle-ci consiste à appliquer, sur les aiguilles ou au-dessus des points d'acupuncture, de la chaleur dégagée, en brûlant, par bâtonnets d'armoise séchée.
     
    La phytothérapie:
     
    Le praticien prescrit des décoctions à base d'herbes choisies en fonction de chaque patient. ce traitement renforce l'effet thérapeuthique de l'acupuncture.
    "En général, une dizaine de séances de MTC suffisent pour réduire notablement les douleurs et les symptômes généraux. Mais plus la maladie est ancienne, plus le traitement est long. Ensuite, un soin mensuel suffit normalement à maintenir l'amélioration obtenue" se réjouit M. Fumagalli.
     
    En savoir plus
     
    Sur Internet: L'Association suisse des fibromyalgiques:   www.suisse-fibromyalgie.ch
     
    Acupuncture. Le site du docteur Fumagalli:   www.sinomedica.ch
     
    Médecins maîtres-toile proposent une page consacrée à la fybromyalgie:
    image hébergée par photomaniak.com

    votre commentaire
  • LA FIBROMYALGIE
    Mal Partout  -  Mal Tout le Temps
    Article écrit le 11 0ctobre 2008 dans mon ancien Blog Spaces 
     
    La fibromyalgie ? Qu'est ce que c'est...
     
    La fibromyalgie est une maladie chronique caractérisée par des douleurs générales diffuses dans tout le corps, des pieds à la tête...C'est un rhumatisme abarticulaire pénible à supporter et qui peut, dans certains cas, devenir invalident.
     
    Les douleurs sont aiguës à certains moments, elles peuvent passer d'un endroit à l'autre et devenir plus intense encore dans les parties du corps les plus utilisées, au point d'entraver les tâches quotidiennes des personnes qui en sont atteintes. Il peut aussi y avoir des rémissions, et, quand c'est le cas, on dit Ouf... mais vraiment Ouf!.. pour le répit accordé! Les douleurs sont toujours là, même la nuit! Difficile de passer une nuit sans être réveillé à tous moments. Les douleurs sont là 24h sur 24h... et à chaque seconde.
     
    D'un moment de lassitude on peut passer à un état d'épuisement totale, comme vidé de toute notre énergie,  un peut comme les effets d'une grosse grippe. Avec la différence que la grippe se guérit mais pas la fibromyalgie, du moins pas encore. Pour elle, on peut seulement essayer de soulager les douleurs ressenties. Les personnes qui en sont atteintes sont:
     
    85% des malades sont des fremmes. Les hommes sont moins souvent atteints. La maladie se retrouve aussichez des jeunes et très rarement chez les enfants.
     
    La maladie ne peut pas être décelée par des examens de laboratoire ou par des examens radiologiques. Tout sera confirmé comme normal... Et pourtant ce n'est pas le cas!
     
    Les Causes de la Fibromyalgie?
     
    Ce syndrome est souvent déclenché par une expérience traumatique, (un choc physique ou émotionnel) une chute, un accident, une infection, un accouchement, une intervention chirurgicale.  Il se manifeste aussi sans cause apparente. La cause réelle de cette maladie (SFM) n'a pas encore pu être déterminée pour l'instant, mais les chercheurs y travaillent.
     
    Symptômes
     
    Il s'agit d'un ensemble de symptôme, outre la douleur et la fatigue il y a souvent:
     
    - un sommeil non reposant: fatigue et raideur au lever  -   des maux de tête ordinnaire ou de fortes migraines
    - des troubles digestifs (diarrhées et ou constipation, des ballonements et ou des nausées  -   des troubles génitaux-urinaire
    - des états dépressifs ou d'anxiétés
     
    Mais on peut voir se manifester:
     
    - des spasmes musculaires  -  des douleurs au visage  -  des engourdissements  - des picotements de la peau  - des fourmillements
    - des sensations d'enflures  -  des douleurs thoraciques  -  des troubles vasculaires
    - des difficultés de concentration  -  des trous de mémoire
     
    Beaucoup de personnes, sont, en outre, très sensibles aux chagements météo, à la fumée, aux bruits, à la lumière, au froid, aux courants d'air.
     
    Ces symptômes peuvent aussi être le signe d'autres maladies et impliquent de consulter un médecin qui pourra déterminer sîl s'agit  ou non de la fibromyalgie. Une fois qu'il aura éliminé la possibilité d'autres maladies il pourra poser le diagnostic qui repose sur deux symptômes principaux:
     
    1)  Une douleur diffuse pendant plus de 3 mois en association avec
     
    2)  Une douleur ressentie à la pression d'au moins 11 des 18 points sensibles à la localisation caratéristique.
     
    Le traitement est donné en fonction de la personne, chacun ne réagissant pas de la même façon aux médicaments. Il sera d'autant plus efficaces si le médecin et le patient collaborent ensembles. Ce qui est le cas avec mon médecin, comme moi, il est à l'écoute des réactions de mon corps à tel ou tel médicament et m'aide en fonction de ce que je lui dis.
     
    En Savoir Plus
     
    S'adresser à:
     
    Association Suisse des Fibromyalgiques  -  Avenue des Sports  28  -  CH-1400 Yverdon-les-Bains
     
     

    Photobucket


    3 commentaires
  • LA FIBROMYALGIE     <suite...>
    Docteur, j'ai mal partout
    Article écrit le 23 octobre 2008, dans mon ancien Blog  Spaces

    Photobucket

    D'après un texte de: PAULA CECCALDI           Paru dans:  ça M'INTERESSE, Santé et Psychologie -  Hors Série N° 2 - Octobre 2008

    Difficile de faire entendre un tel message! Pourtant la douleur diffuse et baladeuse n'est pas toujours dans la tête. Pour preuve, trois maladies causes de  maux aussi difficiles à décrire qu'à dianostiquer. Décrite dans les années 90, la myofasciite à macrophages,  la spondylarthrite ankylosante et la fibromyalgie sont des maladies déconcertantes pour le monde médical. Ne serait-ce qu'à cause de la difficulté qu'ont leurs victimes à décrire et à localiser  leurs douleurs. Sans compter que la fatigue et la dépression qui s'installent à force de souffrir risquent d'entraîner le médecin dans des errances diagnostiques. Avec, à la clé, une prescription d'inutiles antalgiques ou d'anti-dépresseurs quand ce n'est pas magnésium ou psychothérapie.

    Des trois maladies, la plus mystérieuse encore est la fibromyalgie qui fait sourire encore trop de médecins, alors qu'elle a été reconnue en 1992 par l'OMS. Cette hypersensibilité à la douleur, concerne en France, deux millions de personnes, dont 80% sont des femmes. 

    La fibromyalgie se traduit par des douleurs diffuses et souvent symétriques au niveau de l'occiput, des cervicales, des trapèzes, des genoux, etc. soit mal partout. Maux flous auxquels s'ajoutent une douleur à la palpation, une raideur matinale et une grande fatigue musculaire. Un fibromyalgique a non seulement une perception augmentée des sensations douloureuse mais réagit aussi mal  à ce qui normalement ne fait pas mal. Jusqu'à l'extrême: ne pas supporter le contact des vêtements sur la peau.

    A ces signes caractéristiques, il s'en ajoutent quelques autres peu spécifiques,  comme des maux de tête ou un côlon irritable.  Ce qui fait que chaque patient est un cas particulier et aucun ne décrit les mêmes symptômes. Difficile alors de poser un diagnostic, d'autant que les examens compémentaires ne révèle aucune cause organique. C'est ce qui explique que cette mystérieuse maladie soit quasiment inconnue de nombreux médecins. Selon une étude réalisée en 2005, seul 23 % des rhumatologues et 33% des généralistes identifiaient la fibromyalgie comme une maladie à part entière! Heureusement, les premières recommandations pour la prise en charge de cette maladie viennent d'être élaborées dans le cadre d'EULAR, ligue européenne contre les rhumatisme qui regroupe quelque 15 000 rhumathologues européens.

    Aussi mystérieuse soit-elle, la douleur doit être entendue et reconnue pour qu'un diagnostic puisse être posé. Ce qui suppose trop souvent, pour celui qui souffre, un véritable parcours du combattant. Pourtant mettre un nom sur la souffrance est une délivrance sans la quelle il ne pourra prendre une part active au traitement. Ainsi, à l'Hôtel-Dieu, à Paris, s'est ouvert l'an dernier une fibro school ou un groupe d'éducation thérapeutique apprend aux fibromyalgique à gérer mieux leur maladie. Preuve qu'à force de se plaindre, les douloureux peuvent se faire entendre.

    Remarques concernant cet article:

    Cet article, est tiré du  journal cité au tout début du texte. Il s'agit d'un journal français.  En Suisse, des chercheurs travaillent aussi sur cette maladie, notament à l'HUG.

    En Savoir Plus:

    Association Suisse des Fibromyalgiques  -   Avenue des Sports  28    -   CH-1400 Yverdon-les-Bains  -  ou auprès de votre médecin

     

    Photobucket


    1 commentaire
  • Fibromyalgie encore...

    Article écrit le 1er décembre 2008 dans mon ancien blog Spaces

    Santé - Bien être - 2008

    Santé - Bien être - 2008

    d'après un texte paru le 9 septembre 2007, dans: le Matin Dimanche
     Rubrique:  Santé
      
    Maladie mystérieuse, elle n'est pourtant pas imaginaire. Elle n'est pas une maladie dégénérative, dans le sens qu'elle n'aboutit pas à un handicap fonctionnel autre que la douleur. Elle n'en reste pas moins une maladie sévère. Ses conséquences sur la vie sociale, familiale ou professionnelle ne sont pas négligeables. Limitées par les douleurs, alors qu'elles étaient souvent très actives, les fybromyalqiques font face à un sentiment d'échec, d'autant que leur entourage - y compris médical - met parfois en doute leurs souffrances.
      
    Aux Hôpitaux universitaires de Genève, on s'intéresse particulièrement à ce syndrome, étudié dans le cadre d'un projet de recherche national. "On a cherché à savoir si la maladie comprenait des problèmes de nature fonctionnelle, explique le Dr Jules Desmeules, médecin adjoint au service de la pharmacologie et toxicologie cliniques, et on a découvert une dysfonction objective du transport du message de la douleur dans le système nerveux central." On trouve donc chez certaines patientes fibromyalgique un abaissement du seuil de la douleur. Autrement dit, leur système nerveux donne l'alarme face à une stimulation normalement indolore, "et on s'explique mieux pourquoi une caresse peut faire mal". Les raisons de ce dysfonctionnement sont encore inconnues. Le Dr Desmeules évoque des facteurs de vulnérabilité. "Il y a souvent un traumatisme physique et/ou pschychologique de départ, qui, au lieu de guérir, s'étend en termes de douleurs".. Autre facteur potentiel, un terrain de susceptilité génétique, une piste qui fait l'objet de nombreuses études dans le monde, dont une au HUG, soutenue par le Programme nationnal de recherche en Suisse. "On cherche chez les fibromyalgiques une possible différence constitutionnelle (génétique) au niveau de certaines protéines impliquées dans la transmission de la douleur et de la réaction aux médicaments. Mais cette piste n'exclut pas la contribution de facteurs pschychologiques et sociaux".
      
    Médicaments et physiothérapie:
      
     En plus de la  prescription de médicaments qui permettent d'élever le seuil de la douleur, on recourt à un traitement non médicamenteux. La physiothérapie permet aux fibromyalgiques de rester en mouvement grâce à des exercices doux, parfois sous forme de balnéothérapie. Il est en effet essentiel de maintenir une fonction musculaire et articulaire pour éviter  une aggravation des problèmes. De son côté, l'ergothérapie leur apprend à s'économiser gestuellement au quotidien. On arrive ainsi à améliorer leur qualité de vie même si l'on ne parvient pas à beaucoup modifier l'intensité de la douleur ressentie. "Le défi reste de mieux les soulager", conclut le Dr Desmeules. Pour cela les chercheurs tentent de mieux saisir les causes de cette maladie complexe et d'identifier les facteurs susceptibles de la déclencher et de l'entretenir.
     
     
     Santé - Bien être - 2008

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique